Agir avec ses pairs

Si tu as entrepris des démarches pour faire retirer les images, tu as peut-être aussi d’autres problèmes à gérer (cyberintimidation, harcèlement, rejet, etc.) parce que tes pairs ont vu une photo ou une vidéo à caractère sexuel de toi ou en ont entendu parler. On a quelques suggestions à te faire pour t’aider à agir avec tes pairs.

Reprendre le contrôle

Voici quelques conseils pour t’aider à reprendre le contrôle de la situation :

  • Ne réponds pas

    • Si tu vois passer des textos, des courriels ou d’autres messages à ton sujet, ne réponds pas. C’est normal d’avoir envie de se défendre, mais cela ne ferait qu’intensifier l’intimidation dirigée contre toi.
    • Il est particulièrement important de ne pas répondre à des menaces ou à du chantage; si on te fait des menaces ou du chantage, tu dois prévenir un adulte de confiance sans tarder.
    • Éloigne-toi si ton intimidateur se dirige vers toi et abstiens-toi de riposter.
  • Retire ton intimidateur de tes contacts sur les médias sociaux

    • De cette façon, tu verras moins de messages blessants, et ça réduira la douleur que les propos de ton intimidateur pourraient te causer.
    • Demande à tes amis proches de faire pareil s’ils sont connectés à ton intimidateur sur les réseaux sociaux.
  • Bloque ton intimidateur pour l’empêcher de te contacter

    • Change les paramètres de tes comptes de médias sociaux afin de bloquer ton intimidateur. S’il n’y a pas moyen de le faire, tu devras peut-être faire une plainte officielle ou un signalement auprès de l’opérateur (p. ex. Instagram, Facebook).
    • Si tu te fais intimider par texto, vois avec ton fournisseur s’il y a moyen de bloquer les appels et les textos en provenance du numéro de ton intimidateur.
  • Vérifie et modifie tes paramètres de confidentialité

    • Certains sites permettent aux utilisateurs d’établir des règles sur qui peut les trouver, leur envoyer des demandes d’amitié, etc. Apprends à configurer tes paramètres de confidentialité sur tes comptes de médias sociaux de façon à contrôler qui peut te contacter.
  • Change tes comptes

    • Il serait peut-être bon de fermer tes comptes et tes profils temporairement. Ça te fera peut-être grand bien de cesser de voir des méchancetés.
    • Tu pourrais aussi créer des comptes flambant neufs dont l’existence ne sera connue que de tes proches et amis en qui tu as confiance.
  • Conserve les messages

    • Avant de couper le contact avec ton intimidateur, on te conseille de faire une copie de ses messages au cas où l’intervention de l’école ou de la police serait nécessaire.
    • Évite d’aller relire les messages que tu as conservés. C’est une bonne façon de réduire la douleur que les propos de ton intimidateur pourraient te causer.
  • Parle à quelqu’un

    • Demande conseil à un adulte de confiance, par exemple un parent, un enseignant ou un intervenant scolaire. Les adultes peuvent te faire penser à des solutions que toi ou tes amis n’auriez peut-être pas envisagées, et ils ont plus d’autorité pour agir face à la situation.
    • Si tu n’as aucun adulte de confiance à qui parler, appelle Jeunesse, J’écoute (1-800-668-6868) pour parler à un intervenant qui t’aidera à déterminer la suite des choses.
    • Si tu ne peux pas ou ne veux pas chercher de l’aide auprès de ta famille, d’un autre adulte de confiance ou d’un intervenant, parle à un ami proche.