Retirer des photos ou des vidéos

Renseignements, ressources et outils pour t’aider à faire retirer des photos et de vidéos à caractère sexuel d’Internet.

Choisis le service où se trouve la photo ou la vidéo.

  1. Au Canada, il y a une loi qui s’applique en cas de diffusion d’images intimes (ou à caractère sexuel) sans consentement. Si un de tes pairs a une photo ou une vidéo de toi, tu pourrais lui transmettre un message. En faisant connaître ainsi tes volontés, la personne ne pourra plus prétendre que tu ne l’as jamais prévenue. La meilleure façon de transmettre un tel message, c’est par écrit, pour qu’il reste une trace de ce que tu as envoyé.
    • Exemple de courriel

      « J’ai des raisons de croire que tu possèdes une photo (ou une vidéo) intime de moi. [Suggestion : Ajoute des détails, comme la description de la photo ou de la vidéo et les circonstances dans lesquelles elle a été prise ou transmise à la personne. Par exemple, « Cette photo (ou cette vidéo) me montre nue dans ma chambre à coucher et je te l’ai envoyée par texto le 31 décembre 2015 quand nous sortions ensemble ».]

      Cette photo (ou cette vidéo) qui serait en ta possession a été prise dans un contexte que j’estime privé. Je ne consens pas à ce que tu possèdes cette photo (ou cette vidéo) de moi [écris plutôt « Je ne consens plus » si c’est toi qui avais transmis la photo ou la vidéo à la personne de plein gré]. Je ne consens pas non plus à ce que tu la partages avec quelqu’un d’autre ou que tu la publies en ligne. Je te demande d’effacer immédiatement cette photo (ou cette vidéo) ainsi que toutes les copies éventuellement en ta possession. Si tu as publié cette photo (ou cette vidéo) en ligne, je te demande de la retirer immédiatement.

      Je te demande d’agir en conséquence pour éviter que l’intervention de la police ne devienne nécessaire. Au Canada, le fait de diffuser une image intime de quelqu’un sans son consentement constitue un acte criminel (161.1(2)). [Facultatif : En gros, une image intime est une photo ou une vidéo d’une personne représentée nue, exposant une partie privée (organe génital, seins, région anale) ou se livrant à une activité sexuelle explicite, prise dans des circonstances pour lesquelles il existe une attente raisonnable de protection en matière de vie privée et à l’égard de laquelle la personne représentée a toujours cette attente raisonnable de protection en matière de vie privée.]

      Je te demande de répondre à ce message et de confirmer que tu as effacé ou retiré l’image intime comme demandé. Si je ne reçois pas de confirmation de ta part dans les [préciser un nombre de jours; de 2 à 7 jours devraient suffire, selon le mode de transmission du message et du temps que tu juges nécessaire pour que la personne prenne connaissance de ton message et y réponde], je n’aurai peut-être d’autre choix que de contacter la police.

      De la part de : [Mets ton nom ou (si tu ne veux pas que ton nom apparaisse dans ce message) un texte descriptif qui permettra à la personne de t’identifier, par exemple « Celle qui a été ta petite amie dans les 6 derniers mois ».]

  2. Si tu crains la diffusion d’une image intime de toi, la loi canadienne te permet de faire une requête en vue d’obtenir une « ordonnance de prévention » (il s’agit d’une ordonnance rendue par un tribunal à l’endroit d’une personne en particulier et qui demande à cette personne de ne pas partager ou diffuser des images intimes existantes). On peut s’adresser à un palais de justice, pour se renseigner sur la marche à suivre afin d’obtenir une ordonnance de prévention.
  3. Nous te suggérons fortement de faire intervenir un adulte de confiance (parent, intervenant, etc.) dans une situation où un pair a des images de toi sur son téléphone ou les diffuse par texto à d’autres pairs.

Faire un signalement à Cyberaide.ca

  1. Enregistre ton signalement dans la catégorie « Diffusion non consensuelle d’une image intime ».
  2. Laisse-nous tes coordonnées, car cela nous permettra plus facilement de t’aider.
  3. Si tu fais l’objet de menaces, d’intimidation ou de chantage, nous t’encourageons fortement à faire un signalement à Cyberaide.ca ou à ton service de police.